Actualités

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les 5 phases de la manipulation destructrice

Les 5 phases de la manipulation destructrice

Le 26 avril 2013
Le Docteur Geneviève Pagnard décrit les 5 phases de la manipulation destructice
Le Docteur en psychaitrie Geneviève Pagnard caractérise la manipulation destructrice notamment par l'emprise et le mensonge (les mentiosn en italiques sont issues de l'un de ses articles).

Il définit 5 phases au cours desquelles la manipulation se déploie  :

1- La phase de séduction: au tout début de la relation « sentimentale ». Le manipulateur se montre sous son meilleur jour, et se fait passer pour celui que vous désirez qu'il soit, en satisfaisant vos désirs les plus inconscients.

2- Période insidieuse: où les mailles du filet vont se resserrer sur la victime, avec des critiques très insidieuses. Petit à petit, les menus reproches, dénigrements, vont apparaître. Comme ils semblent sans importance, la victime va les excuser pour pouvoir les accepter, et vivre avec.

3- Période de la violence morale apparente: elle s’installe le plus souvent lors de la première maternité et comporte des réflexions désobligeantes, des reproches et des insultes de plus en plus fréquents, provoquant progressivement chez la victime, une perte de l’estime et de la confiance en soi et une culpabilité. Celle-ci est isolée de son entourage et souvent incitée sous différents prétextes à cesser son travail, ce qui va la rendre totalement tributaire de son agresseur. Le manipulateur a un double visage, charmant à l’extérieur (se montrant excellent comédien), et, despotique dans le huis clos familial. Il se montre d’un égocentrisme forcené, passant d’une attitude de séduction à des colères, des bouderies sans raison. Il se fait sans cesse plaindre et se pose en victime. Il ment et organise une véritable escroquerie financière à l’insu de sa victime, développant sur son entourage une relation d’emprise et un « lavage de cerveau ».L’inceste fait souvent partie du tableau.

3- Période de la violence paroxystique: lorsque la victime parle de séparation. Le tableau précédent devient cataclysmique, avec souvent violence physique associée, chantage au suicide, menaces de mort, et, menaces de prendre les enfants, de ne pas payer de pension alimentaire, de faire passer la victime pour folle, et de lui faire la guerre. Le viol peut faire partie du tableau, et, le manipulateur peut aller jusqu’au crime.

4- Période suivant la séparation: pendant laquelle le processus de violence psychologique va se poursuivre dans les procédures de divorce, la guerre promise, par procédures interposées. Le manipulateur présente une face lisse, au-dessus de tout soupçon aux professionnels judiciaires (police, magistrats etc.), se faisant passer pour la victime, accusant celle-ci de ce que lui-même fait. Il se sert de son droit de garde (résidence habituelle des enfants, ou, droit de visite et d’hébergement) pour continuer à détruire les enfants, à les dresser contre le parent victime et, pour se servir d’eux comme levier dans les procédures pour obtenir tous les avantages financiers possibles. Il continue à perpétrer l’inceste, bénéficiant d’une totale liberté d’action à chaque contact avec les enfants. L’incompréhension de la situation et du danger qu’encourent les enfants par la justice amène un certain nombre de victimes à fuir avec leurs enfants.
Le comportement des agresseurs est totalement stéréotypé induisant un comportement stéréotypé chez leurs victimes, dont les histoires sont toutes strictement superposables: les manipulateurs sont comme « clonés » les uns sur les autres.
Les répercussions sur les victimes (parents et enfants) sont graves, les enfants étant atteints indirectement par la violence dont ils sont témoins sur le parent victime, ou, directement, subissant eux-mêmes le même traitement que ce dernier : état anxio-dépressif, voire suicide, syndrome post-traumatique, troubles psychosomatiques divers, voire cancers, avec de plus chez les enfants, échec scolaire, violence scolaire et familiale etc.

L'aide d'un avocat spécialisé, ET celle conjuguée, d'un thérapeute, formés à ce type de violences est indispensable, non seulement pour, dans un premier temps prendre conscience de la situation et mobiliser les ressources psychologiques pour quitter le manipulateur, mais aussi pour ensuite se reconstruire, affronter les procédures judiciares, et enfin parvenir à mettre à distance le manipulateur.

Tél. : 04 67 54 17 26
Port. : 06 15 27 89 58
Devis gratuit et personnalisé
Sermont avocat